mardi 8 mai 2018

Philip Roth, en passant...

 
Sans la peinture, passer le temps devenait un supplice. Le matin, il faisait une heure de marche, et en fin d'après-midi vingt minutes d'altères, suivies d'une demi-heure de piscine, quelques longueurs sans forcer, régime recommandé par son cardiologue, et voilà, c'étaient les seuls évènements de sa journée.
Combien de temps peut-on passer à fixer l'océan, quand bien même on aime cet océan depuis qu'on est tout petit ? Combien de temps pouvait-il contempler le flux et le reflux sans se rappeler, comme n'importe qui dans une rêverie littorale, que la vie lui avait été donnée, à lui comme aux autres, par hasard, fortuitement, et une seule fois, sans raison connue ni connaissable ?
 
 
 
 
 

vendredi 4 mai 2018

Paul Auster , en passant...

 
Il s’est avéré que ma véritable place dans le monde se trouvait quelque part au-delà de moi, et si cette place m’était intérieure elle était également impossible à situer. C’était le trou minuscule entre le moi et le non-moi, et pour la première fois de ma vie je percevais ce nulle part comme le centre exact du monde.
 
 

jeudi 3 mai 2018

a song

C'est en musique avec Joy Division que je viens d'apporter la touche finale à mon quatrième roman...

dimanche 22 avril 2018

L'image du jour.

 
 
 



Christopher Walken dans le film d'Abel Ferrara "King of New-York" - 1990.

samedi 21 avril 2018

Paul Auster, en passant...

 
 
Et c'était finalement tout ce qu'il avait demandé aux choses :
être nulle part.
 
 
 
 

 
 
Tableau Yves Klein. 

vendredi 20 avril 2018

Nicolas Gomez Davila, en passant...



Celui qui se respecte ne peut vivre aujourd’hui que dans les interstices de la société.
 
 
 
 
 
Tableau Yves Klein.